partager sur

Grâce au slam et aux réseaux sociaux, la poésie est un genre littéraire à nouveau apprécié des jeunes. L’écrivaine indo-canadienne Rupi Kaur compte parmi les plus célèbres dans ce domaine. En 2014, elle a publié sa première anthologie à compte d’auteur: un recueil de poésie, de prose et d’illustrations intitulé «milk and honey». Le succès fut immédiat. La maison d’édition Andrews McMeel Publishing a alors repris cet ouvrage qui s’est vendu à 3,5 millions d’exemplaires et est resté plus d’un an sur la liste des best-sellers du New York Times. Depuis, la poétesse a publié deux autres ouvrages: «the sun and her flowers» en 2017 et le recueil «home body» en 2020. Si vous souhaitez lire régulièrement ses poèmes qui incitent à la réflexion sur les thèmes de l’amitié et de l’amour, mais aussi de la violence, de la migration et des traumatismes, vous pouvez la suivre sur son compte Instagram. 

Rupi Kaur
milk and honey
the sun and her flowers
home body
Andrews McMeel Publishing

Event
ESN 01

Une date importante dans l’agenda des concerts

35 × 2 billets à gagner!
Event
Logo Salto 1280x720px

Plongez dans un univers féérique

60 × 2 billets à gagner pour la première de gala de X‑Mas Utopia, programme-cadre inclus!
Win
Logo Salto 1280x720px

Plongez dans un univers féérique

60 × 2 billets à gagner pour la première de gala de X‑Mas Utopia, programme-cadre inclus!

22.juin.2022 Mat Rebeaud 02

Grandes envolées sportives

Le pilote suisse de motocross freestyle Mat Rebeaud séduit avec ses figures spectaculaires.

S’inscrivant dans une longue lignée familiale de pilotes MX, Mat Rebeaud enfourche sa première moto à l’âge de quatre ans et effectue ses premières acrobaties à 17 ans, en 1999, lors d’un show donné à Laax, station de la région de Surselva. La carrière de Mat est jalonnée de multiples réussites, dont un titre de champion du monde de FMX en 2006, une victoire au classement général des Red Bull X‑Fighters en 2008 (avec, à ce jour, le plus grand nombre de points jamais obtenus en une saison) et différentes médailles gagnées aux X‑Games. Plus tard, il sera confronté aux risques inhérents à ce sport et subira toute une série de blessures qui l’obligeront à renoncer à plusieurs saisons. Mais à peine revenu sur la scène du motocross, il prouve qu’il faut encore compter avec lui et termine 5e au classement des Red Bull X‑Fighters en 2014 à Osaka. En 2019, il passe à la moto électrique pour ses spectacles, ce qui lui permet notamment d’avoir accès à des lieux exceptionnels tels que le snowpark de Laax, où les obstacles seraient difficiles à franchir avec des motos traditionnelles. Il a abandonné les compétitions majeures, mais reste le remarquable freestyler et acrobate qu’il a toujours été et continue d’effectuer des figures hors du commun au grand plaisir du public. 

redbull​.com

Lire la suite

09.avril.2021 Joe Lauber aktuell

Golfeur et Gentleman

On peut régulièrement voir Joe B. Lauber sur le green, en pantalon bouffant et la joie au cœur, pris dans une partie de golf hickory. Et non content d’apporter ses propres clubs, il va jusqu’à les fabriquer lui-même. 

Lire la suite

03.octobre.2021 Lahiri 01

Entre deux chaises

L’autrice Jhumpa Lahiri décrit les petits moments de la vie et leur sens caché.

Lorsque l’on grandit dans un milieu marqué par deux origines culturelles, il n’est pas rare d’avoir l’impression d’évoluer «entre» les deux. Cette circonstance, qui malheureusement va souvent de pair avec des expériences douloureuses, ouvre cependant aussi une perspective que beaucoup n’entreverront jamais: elle permet d’aborder chacune de ces cultures avec du recul et d’avoir une approche plus approfondie. Jhumpa Lahiri, Nilanjana Sudeshna Lahiri de son nom de ville, est née à Londres de parents bengalis. Elle avait trois ans lorsque sa famille est partie s’installer aux États-Unis. À l’école enfantine qu’elle fréquentait, l’enseignante ne l’appelait que par son surnom «Jhumpa», plus facile à prononcer. Lahiri se souvient: «J’ai toujours été embarrassée par mon nom… on a alors l’impression de gêner les gens simplement du fait de ce que l’on est.» Là où d’autres ont été à court de mots toute leur vie ou ne voulaient pas se donner la peine d’en découvrir de nouveaux, Lahiri trouve aujourd’hui les mots justes. Elle a remporté le prix Pulitzer pour son premier ouvrage, «L’Interprète des maladies», un recueil de nouvelles sur les Indiens qui ont immigré aux États-Unis. La langue précise et pleine de poésie avec laquelle elle dépeint si merveilleusement les histoires du quotidien et les choses simples est également au cœur de son dernier roman écrit pour la première fois dans sa troisième langue, l’italien. «Où je suis» parle d’une femme qui se sent moins étrangère dans les différentes cultures que dans la vie. Elle aime un peu trop se réfugier dans la solitude qu’elle s’est imposée, repliée dans un espace entre le bonheur et le malheur, comme si elle voulait empêcher tout sentiment profond de l’approcher.

Lire la suite