partager sur

Luxueux spa sur le lac des Quatre-Cantons

Le plus grand havre de bien-être helvétique est moins modeste. Après neuf ans de rénovation et de transformation, le «Bürgenstock Resort Lake Lucerne», ce balcon donnant sur le lac des Quatre-Cantons, vient de rouvrir ses célèbres portes. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le Bürgenstock, inauguré en 1871, est un des plus vieux hôtels de montagne de Suisse. Dans les années 50 et 60, il est devenu le rendez-vous des personnalités du monde entier. Sophia Loren et son mari Carlo Ponti y ont logé de temps à autre. Audrey Hepburn et Mel Ferrer s’y sont mariés. Sean Connery, Konrad Adenauer et Indira Gandhi se sont baignés au sommet du Bürgenberg, dans sa piscine hollywoodienne aux lignes arrondies originales – qui a été conservée. Les hôtels, les douze restaurants et bars, le cinéma et le terrain de golf à neuf trous sont par contre flambant neufs – et bien sûr le spa qui surpasse tout ce que l’on peut imaginer. Sur 10000 mètres carrés et trois étages reliés à l’hôtel Bürgenstock par une passerelle, ce nouveau spa alpin propose pratiquement toutes les prestations de bien-être possibles: immense espace sauna et zone humide, bains d’eau salée et Kneipp, terrasse ensoleillée et pool-bar, ladies’ spa et espace de remise en forme, 15 salles de soins et une spectaculaire piscine à débordement en extérieur – ce ne sera pas trop d’un week-end pour tout découvrir. Mais les soins ne s’arrêtent pas là grâce à son «Centre de compétence médicale pour applications diagnostiques, thérapeutiques et réhabilitatives» qui en fait un lieu de cure ultramoderne digne du XXIe siècle.

buergenstock​.ch

Belles perspectives de détente

Son nom est tout un programme: par beau temps, de belles perspectives s’offrent aux clients de l’hôtel «Das Weitblick» d’où la vue s’étend jusqu’au château de Neuschwanstein, tandis que les tableaux ornant les murs représentent la Grande Muraille de Chine et de superbes paysages africains. Cette approche cosmopolite est encore plus prononcée dans le spa avec un hammam berbère qui y fait entrer l’Afrique du Nord, une grotte de sel de l’Himalaya, des massages Caraïbes au gel moussant à l’extrait de noix de coco et d’algues rouges réalisés avec des coquillages et un sauna aux herbes Colorido d’inspiration mexicaine. En bref, à Marktoberdorf en Bavière, de multiples pays et continents se rencontrent – sans oublier l’Autriche, représentée par un sauna tyrolien. La détente tranquille est le maître mot du tourisme dans la région bavaroise de l’Allgäu qui invite à faire de longues promenades hivernales jusqu’aux lacs gelés et à admirer les gorges rocheuses les plus profondes d’Europe centrale. La Breitachklamm, fissure naturelle impressionnante située dans la partie aval de la vallée Kleinwalsertal, est aussi accessible en hiver – un décor idéal pour de romantiques randonnées aux flambeaux. Le sentier qui traverse les gorges voisines, la Starzlachklamm, mène, quant à lui, à des cascades gelées. L’hôtel «HUBERTUS unplugged», dédié à la détox, au yoga et au bien-être holistique, propose par ailleurs des randonnées aux flambeaux dans la région de Balderschwang. Et la Nagelfluhkette, chaîne de montagnes des Alpes de l’Allgäu hébergeant le premier parc naturel commun à l’Allemagne et à l’Autriche, s’élève juste devant sa porte.

allgaeu​.de
hotel​-hubertus​.de

De source styrienne

L’Autriche abrite elle aussi un joyau naturel où passer de tranquilles journées d’hiver: la vallée de la Salza au romantisme sauvage, avec le plus long cours d’eau non régulé du pays, se présente en hiver sous un jour idyllique. Or, beaucoup ne savent pas que c’est d’ici, à l’extrémité nord du massif du Hochschwab très apprécié des amateurs de sports d’hiver, là où jaillit une source styrienne appelée Kläfferquelle, que part la seconde canalisation viennoise d’eau de source qui amène aux habitants de la capitale autrichienne la moitié de leur délicieuse eau potable. La richesse en eau de cette région sauvage est légendaire, comme le montre le parc national voisin dont le nom, Gesäuse, fait référence à l’impétuosité de ses torrents. Il suffit d’ailleurs de traverser les étroits ponts de bois qui enjambant les multiples cours d’eau de cette région de sources pour s’en apercevoir. Et pourquoi ne pas commencer par une visite du petit musée des Canalisations du village de Wildalpen? On peut y découvrir des illustrations, photos et plans historiques de cet impressionnant projet. Le verre en cristal dans lequel l’empereur François-Joseph a bu les premières gouttes de cette eau de source lors de la cérémonie d’inauguration en 1910 resplendit dans une vitrine. Étant donné que l’ensemble du site protégé appartient à l’Office des eaux de Vienne, il est resté intact. Un superbe petit complexe y a toutefois ouvert ses portes récemment, non loin de Palfau: le «Four Elements – Living by Berger», dont les trois chalets baptisés Eau, Feu et Air – avec sauna privatif – sont d’une belle et sobre esthétique, comme il convient pour cette oasis de tranquillité au cœur de l’Autriche.

gesaeuse​.at
fourelements.world