partager sur

Modernité alpine – l’architecture de montagne au sommet.

Le musée James Bond de Johann Obermoser à Sölden en Autriche.

Qui va rejoindre les services secrets de Sa Majesté et remplacer Daniel Craig? Cette question échauffe actuellement les esprits et les rumeurs vont bon train. Au sommet du Gaislachkogel à Sölden en Autriche, le musée 007 Elements trône à 3050 mètres d’altitude. Ce bâtiment de deux étages qui s’étend sur 1300 m² a été conçu par l’architecte autrichien Johann Obermoser. Tourné à Sölden, à cet endroit précis, «Spectre», 24e volet de la saga Bond, est au cœur du projet. Dans ce film, James Bond rencontre pour la première fois la fille de M. White, chef de QUANTUM, une des branches de Spectre, organisation criminelle secrète d’envergure internationale.

Le Messner Mountain Museum Corones de Zaha Hadid dans le Tyrol du Sud

En dessinant le Messner Mountain Museum Corones (ou MMM Corones) situé à 2275 mètres d’altitude sur le plateau sommital du Plan de Corones, près de Bruneck, la grande architecte Zaha Hadid a créé une fois de plus un monument emblématique de son art. C’est dans une région de ski et de randonnée très prisée que l’architecte britannique a conçu le sixième et dernier musée de montagne de Reinhold Messner, alpiniste de l’extrême originaire du Tyrol du Sud: un Messner Mountain Museum à l’allure futuriste. À cette fin, la lauréate du prix Pritzker a fait presque intégralement disparaître au cœur de la montagne les 1000 m² de structure en béton – à l’exception de trois doigts, en béton également, qui sortent du sol et, dotés d’immenses fenêtres panoramiques, s’ouvrent sur l’Ortler, le glacier de la Marmolada et les Dolomites de Lienz.

Les cabanes Pigna de Claudio Beltrame dans les Alpes italiennes 

Nichées dans les montagnes de Malborghetto Valbruna en Italie, ces deux cabanes dans les arbres, pommes de pin géantes dessinées par l’architecte italien Claudio Beltrame, s’élèvent au cœur de la forêt. Leur nom «Pigna» n’a donc pas été choisi au hasard. Culminant à 10 mètres au-dessus du sol et accessibles par une passerelle, «ces maisons sans fondation», comme les appelle l’architecte, semblent en suspension au milieu des sapins. Une fenêtre aménagée au sommet de la pomme de pin ouvre sur le ciel.

«Fiore di pietra» de Mario Botta sur le Monte Generoso en Suisse

L’impressionnante fleur de pierre («Fiori di Pietra») conçue par Mario Botta trône sur le plateau rocheux du Monte Generoso, à la frontière entre l’Italie et la Suisse. L’imposant bâtiment octogonal de l’architecte suisse Mario Botta, dont le centre est entouré de «pétales», surplombe les quelque 300 mètres de falaise du versant nord. Ce nouvel emblème abritant deux restaurants dont les fenêtres offrent une vue panoramique sur les environs – des Apennins aux Alpes – est caractéristique de l’œuvre de Botta, qui aime créer un lien entre les lieux et ses nombreux souvenirs de jeunesse.

L’église autoroutière de Herzog & de Meuron dans les Grisons en Suisse

C’est une approche tout à fait inédite. Mais une belle vision sacrale. Et ce sera une première en Suisse. Alors que l’on compte déjà 46 églises autoroutières en Allemagne. Dans le village de montagne grison d’Andeer, le groupe d’intérêt «Autobahnkirche Andeer-Val Schons» a présenté l’an dernier son projet d’église autoroutière. Un bâtiment blanc presque cubique se dressera au milieu d’un virage de l’autoroute A13. À l’intérieur, un escalier en colimaçon conduira à un espace d’inspiration troglodyte où seront aménagées deux chapelles. La célèbre agence d’architecture bâloise Herzog & de Meuron, qui a entre autres conçu la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg, est chargée de réaliser cette église autoroutière qui devrait être achevée d’ici 2023.

La piscine de l’hôtel Hubertus de NOA (Network of Architecture) à Olang dans le Tyrol du Sud

L’hôtel Hubertus est situé à Olang, célèbre région de ski et de randonnée de la vallée de Pustertal dans le Tyrol du Sud, à 1350 mètres d’altitude. Il se distingue notamment par sa piscine de 25 mètres de long et 5 mètres de large qui semble comme suspendue entre ciel et terre, impression renforcée par sa façade en verre et la fenêtre vitrée réalisée au fond du bassin. «À douze mètres de hauteur, le nageur a le sentiment de flotter au-dessus du sol et de glisser en apesanteur entre ciel et terre lorsqu’il arrive à son extrémité», expliquent les architectes de NOA, maintes fois primés.